Comment Audi a osé le marketing de genre

Dans son dernier spot conçu pour être diffusé le 5 février prochain lors du SuperBowl, Audi invite les pères à s’adresser à leur fille « différemment ».

Audi envoie toujours du rêve aux hommes-35-50-ans-CSP+-cadres-dirigeants-qui-assurent, en les regardant tels qu’ils sont, pères de famille, pères d’une fille qui grandit et qui réussit ce qu’elle fait (et qui achètera peut-être aussi un jour une voiture). La marque aux anneaux s’engage pour l’égalité salariale femmes-hommes, et s’appuie sur cette valeur pour raconter une histoire positive à sa cible, une qui la fait toujours rêver d’être au volant de sa voiture.

D’autres marques ont osé. Promod a renoncé à l’image de femme-objet et repensé son book avec des images de femmes qui les respectent ; Unilever a testé sur ce changement de point de vue sur les marques Dove et Axe… et a décidé de généraliser la démarche à toutes ses marques.
Le marketing de genre est une solution puissante, pour les PME, les grands comptes… Entre nous soit dit : si Unilever et Audi y croient, c’est que ça vaut le coup d’essayer. Tout le monde y a droit, et je peux vous y amener.