Nikon D850, un stéréotype dans le viseur

campagne nikon d850 avec 0 femme photographe

Campagne badbuzz pour Nikon D850 : 32 photographes, 1 caméra, 0 femme

Nikon mobilise sa communauté autour de la sortie d’un nouveau produit, bravo ! En tant que photographe, amatrice certes, je suis sensible à ce type d’offre. Quelle surprise de constater que mes copines photographes professionnelles sont absentes de la photo !!

En lisant l’article publié par les Nouvelles News, je m’interroge sur la nature de la communauté Nikon en question. Notamment lorsque Nikon explique (a posteriori) pourquoi sur 32 photographes, 32 sont des hommes : les femmes (les « females » en anglais) photographes n’étaient pas disponibles ce jour là.

Quelle est la cible de Nikon ?

Pas besoin de chercher beaucoup pour comprendre que les photographes mis en avant sur la photo promo sont déjà référencés par Nikon, qu’ils ont tous une page dédié. Logiquement, si Nikon a déjà des profils de photographes femmes sous la main, il suffit donc de les ajouter à la campagne. Ma question est : y a t’il des femmes dans la communauté Nikon dont la fiche était déjà prête à publier ? Ou la marque au viseur ignore-t’elle une partie de sa cible ?
Volontairement ? ce serait du sexisme (oh non…).
Involontairement ? Dommage. L’impact marketing est vraiment décalé de celui escompté. Parce que les femmes ne s’y retrouvent pas, parce que les hommes aussi sont sensibles à ce déséquilibre.
Reprendre la réflexion à la source pourrait permettre d’identifier « pourquoi » les femmes photographes sont absentes de cette campagne. Pour ça, utiliser le filtre du genre en amont est indispensable !

Et vous : avez-vous l’assurance d’éviter les stéréotypes de genre dans vos campagnes marketing ? Si vous avez un doute, contactez-nous !