Skol Reposter ou comment la marque de bière supprime les stéréotypes

Avant le marketing était construit sur des principes qui datent aujourd’hui. Par exemple, pour vendre de la bière, les marketeurs (des hommes) partaient de deux idées reçues :
« La bière, c’est pour les hommes (les vrais, les durs) ! »
« Les hommes achètent quand ils voient une femme nue »
Alors forcément, la campagne de pub de la bière était construite sur des pubs avec des femmes « à poil » qui « attiraient » les clients.

Aujourd’hui, il se trouve que le monde a changé :
– les femmes boivent de la bière (avant aussi mais personne ne l’avait remarqué!)
– les femmes ne sont pas forcément « attirées » par les pubs avec des femmes nues pour vendre de la bière.
– les femmes tiquent devant les pubs sexistes (voir l’étude Unilever)
– les hommes (aussi) tiquent devant les pubs sexistes.

Alors on trouve des phénomènes de nettoyage des stéréotypes ou du sexisme dans les pubs, et ce que fait la marque brésilienne Skol (merci à graphiline pour cette pépite). Depuis plusieurs années elle a tenté de diffuser des pubs respectueuses des femmes, mais ses vieilles casseroles trainent encore sur le net… Skol cherche à nettoyer la toile en « relookant » les vieux posters et sollicitant sa communauté pour lui indiquer où se trouvent les casseroles.

Bien sûr, pour initier une telle démarche, il est nécessaire que l’équipe marketing (dont 90% de femmes aujourd’hui) se rendent compte qu’elle vend de la bière non plus à des hommes mais à des personnes qui boivent de la bière. C’est un changement de point de vue de base en marketing, et pourtant pas si courant que ça.
Et puis, cette démarche prouve également que tout ce qui est publié sur le web a une durée de vie au-delà des décisions de la marque, et qu’il est parfois nécessaire de faire un peu de ménage pour faire évoluer son image durablement.
Belle idée, simple et efficace. Bravo Skol !
Un petit bonus ? juste pour le plaisir, le brésilien, le carnaval et la vie en pub sans stéréotype : c’est cadeau 😉