Le masculin est-il vraiment neutre ?

Pour bien démarrer l’année 2021 sous le signe de l’égalité, nous vous proposons un nouveau concept sur le blog : la #FoireAuxArguments.

Les débats autour de la féminisation du langage et de l’écriture inclusive peuvent être très tendus et sont rarement documentés. Nos objectifs avec cette série ? Déconstruire les idées reçues, recentrer la discussion sur les enjeux de fond et avancer sur du concret.

On commence avec 3 fausses croyances sur l’emploi du genre masculin de manière générique (c’est-à-dire, qui permettrait de représenter tout le monde peu importe son sexe). 

“Ça n’a aucune importance, le masculin est neutre ! » 🤫

C’est une règle de base en grammaire : le genre avec lequel on désigne les humains dépend de leur sexe. Celui avec lequel on décrit les êtres et objets inanimés est arbitraire. Le masculin est fait pour représenter des hommes, le féminin pour représenter des femmes.

Alors pourquoi le masculin serait-il “neutre”, contrairement au féminin ? Ce n’est pas une question anodine. Le fait d’utiliser le masculin par défaut est le fruit d’un choix politique et idéologique fait par l’Académie française au 17ème siècle. Durant cette période propice à la misogynie, le grammairien Nicolas Beauzée justifiait ce choix en affirmant que « le genre masculin est réputé plus noble que le féminin, à cause de la supériorité du mâle sur la femelle ». Est-ce que cela vous semble pertinent dans notre société actuelle ?

foire aux arguments : le masculin est il vraiment neutre ?

« C’est évident qu’on ne parle pas que des hommes » 🙄

On aimerait bien que ce soit si simple ! Mais le masculin a de nombreux sens. On peut parler seulement d’hommes, de beaucoup de femmes et très peu d’hommes, d’un groupe paritaire etc.
Depuis les années 1970 beaucoup de recherches en psychologie ont montré que notre cerveau a du mal à gérer toutes ces possibilités. Du coup, il comprend automatiquement le masculin dans son sens spécifique (ex. quand on dit “les clients” on ne se représente que des hommes dans notre tête. Ça a des implications concrètes en matière d’égalité.

Par exemple, les offres d’emploi rédigées uniquement au masculin dissuadent grandement les femmes de postuler et conduisent les personnes en charge du recrutement à les juger plus durement que les hommes (à compétences égales). D’où l’importance d’écrire les offres d’emploi en langage ouvert !

“On combat le masculin… et donc les hommes » 😨

Notre démarche est d’ouvrir le langage pour construire une société où tous les genres ont leur place, y compris les hommes. On utilise le masculin lorsqu’on parle spécifiquement d’eux. Puisque les termes masculins supposés « neutres » invisibilisent les autres individus, il est essentiel d’utiliser des termes adéquats pour les représenter. Heureusement, il existe beaucoup de solutions. Il n’y a donc rien à perdre et beaucoup à gagner.

Vous l’aurez compris, la communication égalitaire est loin d’être futile ou excessive.

Alors, vous sentez-vous d’attaque pour agir vers plus d’égalité par le langage ? 💪

Clémentine OTTO-BRUC

?php if ( function_exists( 'gtm4wp_the_gtm_tag' ) ) { gtm4wp_the_gtm_tag(); } ?