Sélectionner une page

Marque employeur ? Plutôt Marque employeuse !

Marque employeur employeuse : marque d’une entreprise présentée comme un produit marketing par les RH dont l’objectif d’attirer des personnes compétentes et motivées pour travailler dans l’entreprise.

La marque employeur mal accordée en genre

Elle passe inaperçue et pourtant elle est bien là l’incohérence de genre grammatical entre féminin du mot « marque » et masculin du mot « employeur ». Nos règles grammaticales, même marquées par ce masculin qui l’emporte sur le féminin, nous indiquent qu’un nom féminin transmet son genre à l’adjectif qui le qualifie. En toute logique grammaticale on devrait donc dire /lire marque employeuse. Sauf que le terme employeuse est quasiment inusité dans notre langage courant.

Une volonté de cohérence langagière voudrait que :
– si c’est la marque qui emploie, elle est marque employeur employeuse ;
– si c’est la structure qui emploie, elle est structure employeur employeuse ;
– si c’est l’entreprise qui emploie, elle est entreprise employeur employeuse.
Et dans une vision ouverte et englobante, il semble pertinent de considérer que si la société est dirigée par un homme et qu’elle emploie, elle reste néanmoins marque employeuse.

Importation et traduction avec masculinisation

La langue française, comme toutes les langues, intègre de nombreux mots étrangers, comme par exemple le mot « marketing ». 
Le concept américain de « employer brand » est importé en France dès les années 90. Il est alors traduit littéralement et masculinisé en français par l’expression « marque employeur ». Les sociétés informatiques des années 2000 sont des startups (encore un mot anglais francisé) en pleine croissance et se font la guerre pour recruter les « talents » nécessaire à leur expansion fulgurante. Pour se faire connaître auprès de leur cible, elles annoncent les postes en affichant leurs valeurs. Elles créent leur marque d’entreprise qui recrute et cette stratégie marketing RH devient la norme dès la naissance des réseaux sociaux. L’expression se répand très rapidement et intègre le langage courant des stratégies de recrutement.

Les 4 piliers de la stratégie de marque employeur marque employeuse sont :
– l’attractivité de l’entreprise auprès des « talents »
– la réputation de la marque sur les réseaux comme ailleurs
– l’engagement du personnel salarié pour porter les valeurs de l’entreprise
– la différenciation avec les autres entreprises concurrentes
L’entreprise partage ces 4 points forts avec son écosystème pour promouvoir sa marque en tant qu’employeur employeuse.

Les nouvelles générations et l’impact sociétal positif

Les jeunes générations entrant sur le marché du travail recherchent une entreprise qui s’engage et respecte ses engagements au quotidien pour un impact sociétal positif, dans et en dehors de l’entreprise. Pour répondre à cette tendance sociétale forte, la marque employeuse doit développer la congruence entre ses valeurs et ses actions.
Parmi les points importants figurent le respect des individus et l’égalité entre les femmes et les hommes ainsi que l’augmentation de la mixité / diversité dans les métiers en tension.

Les actions à mener au titre de la marque employeuse sont simples et insidieuses :
– valoriser les femmes dans leurs parcours et les représentations,
– utiliser un langage ouvert qui dépasse le masculin dit neutre (qui masque les femmes),
– présenter les métiers sans stéréotypes dans les fiches de poste et annonces d’offre d’emploi

Pour cela, il est nécessaire de commencer par réinterroger les croyances collectives et identifier les discriminations invisibles produites par le système puis de modifier les processus de communication RH et marketing RH de l’entreprise.

Pour vous intégrer le genre dans votre stratégie marketing RH ou vous former au langage ouvert qui réintègre le féminin à sa juste place, contactez-nous !