Langage ouvert et transidentités : zones d’ombre de l’égalité en entreprise

Chez uniQ en son genre, on aime éclaircir les zones d’ombres (vous vous en doutez si vous suivez nos #foiresauxarguments).
Concernant l’égalité professionnelle, il y a (au moins) deux sujets essentiels qui reçoivent trop peu d’attention selon nous : le langage ouvert et les transidentités en entreprise. Si l’expression d’égalité “femmes-hommes” a gagné en notoriété, l’idée plus globale d’égalité “des genres” reste peu abordée en France. La problématique du langage quant à elle est absente dans la majorité des plans d’actions pour l’égalité. Alors parlons-en !

langage ouvert et transiddentités, des zones d'ombres de l'égalité en entreprise

Supprimer la transphobie : un enjeu majeur de l’égalité 👀

La transphobie est prégnante dans le monde professionnel. Pourtant les entreprises restent silencieuses sur la situation des personnes transgenres. Il est de fait urgent de la combattre, comme tout type de violence et de discrimination.

Au travail, parmis 770 personnes lesbiennes, gaies, bi et/ou trans interrogées :

  • 19% ont déjà subi des moqueries
  • 14% des insultes ou injures à caractères diffamatoires
  • 13% une mise à l’écart des autres salarié·es
  • 11% des menaces de révéler leur orientation sexuelle / identité de genre
  • 10% des menaces d’agression
  • 10% des actes de violences physiques ou sexuelles
  • 15% des inégalités dans le déroulement de leur carrière
  • 14% des inégalités dans les missions confiées
  • 14% des inégalités de traitement dans le recrutement
  • 12% des inégalités dans la rémunération

Sans parler des obstacles pour accéder à l’emploi ou des pressions à le quitter, en raison de l’environnement hostile qu’il peut constituer (17,5% des personnes trans seraient au chômage). C’est ce que met en lumière le baromètre LGBT+ de l’association Autre Cercle et de l’IFOP, réalisé en 2019.

Agir en faveur des personnes transgenres dans votre entreprise, c’est leur ôtez une énorme épine du pied ; c’est participer au bien-être général de l’organisation, qui est essentiel pour une ambiance de travail positive (voire productive) ;  c’est ainsi développer l’attractivité de l’organisation. Fondamentalement, accepter les personnes telles qu’elles sont, c’est augmenter la diversité des êtres humains dans votre organisation et renforcer ses actions en faveur de l’égalité.

Créer une culture de l’égalité en entreprise avec le langage ouvert ⚖️

Quel rapport avec la communication me direz-vous ? Il est difficile d’être ouvertement trans dans notre société actuelle. Près de la moitié (49%) des LGBT+ interrogé·es ne visibilisent pas leur orientation sexuelle et/ou leur identité de genre au travail, ce qui impacte négativement leur sentiment d’appartenir à l’organisation et de s’y sentir bien (on fait toujours référence au baromètre).

Le manque de représentation publique des personnes transgenres participe aux violences qu’elles subissent en entreprise et au-delà. Il contribue à placer leurs identités du côté de “l’anormal”. Pourtant, les personnes trans contribuent activement à la société, il est donc normal de les mettre en avant au même titre que les autres.

Pour éviter le risque de discrimination qui va avec le fait d’assumer son identité de genre, nous vous proposons trois pistes d’actions de langage ouvert à mettre en place pour accompagner vos collègues trans (avec leur consentement préalable, évidemment) :

  • genrez correctement les personnes : assurez-vous que l’identité de genre vécue et celle assignée correspondent dans votre langage, que ce soit dans les documents officiels, vos échanges quotidiens ou dans votre logistique globale ;
  • visibilisez les personnes trans : veillez à la représentativité dans vos communications externe, interne et informelle, aussi bien à l’oral, à écrit et dans les images ;
  • dégenrez votre langage :  le langage ouvert questionne le fait de systématiquement mettre les individus dans des cases en fonction du sexe ; demandez-vous s’il est toujours pertinent de préciser le genre des individus.

“Comment visibiliser les transidentités ? » 🤔

Ces quelques pistes générales éveillent votre curiosité ?
Vous souhaitez aller plus loin, passer à l’action ?
Vous avez besoin d’aide pour créer des ponts entre votre service communication et votre pôle égalité/diversité ?
On peut vous accompagner dans votre démarche vers plus d’égalité.

Clémentine OTTO-BRUC

?php if ( function_exists( 'gtm4wp_the_gtm_tag' ) ) { gtm4wp_the_gtm_tag(); } ?