La visibilité lesbienne au travail : agir par le langage

Les personnes lesbiennes sont présentes dans toutes les sphères de la société et pourtant, on ne les voit pas. Ou pas correctement. Le 26 avril, c’est la journée de visibilité lesbienne, c’est-à-dire la journée contre l’invisibilisation des lesbiennes.

Dans le même esprit que notre article sur les transidentités, on va aussi parler égalité professionnelle, communication et langage ouvert !

Visibilité lesbienne au travail et représentations en communication, quels enjeux ? Quelles solutions concrètes ?

Visibilité lesbienne au travail : agir par le langage

Lesbophobie et visibilité lesbienne au travail

Les discriminations liées à l’orientation ou à l’identité de genre peuvent se manifester par des agressions verbales et/ou sexuelles. Mais la lesbophobie prend aussi des formes moins explicites telles que :

    • L’excuse de l’humour, très utilisée comme bouclier face à toute accusation.
    • Les propos péjoratifs et le déni de l’identité de genre. Certaines personnes lesbiennes – notamment celles qu’on peut qualifier de butchs – sont régulièrement comparées à des hommes, dans le but de les dévaloriser et les stigmatiser.
    • Les stéréotypes et le fétichisme. On retrouve notamment l’expression du fantasme masculin. Cela peut se manifester par des allusions sexuelles et l’insinuation que les couples lesbiens existent pour satisfaire les hommes hétérosexuels.
    • La présomption d’hétérosexualité et la hiérarchie des relations. Cela peut être inconscient, mais ça fait partie des freins à se dire ouvertement lesbienne en entreprise.

Il est évident que face à des collègues exprimant des stéréotypes sur les personnes homosexuelles, il sera d’autant plus compliqué de se manifester.

Les personnes lesbiennes qui ne souhaitent pas -ou ne peuvent pas- révéler leur homosexualité au travail témoignent d’ailleurs d’un effacement d’une partie de leur identité et de relations plus superficielles avec leurs collègues. Certaines sont témoïnes “à de nombreuses reprises de propos péjoratifs concernant l’homosexualité et trouvent inconfortable leur position de spectatrice anonyme”. Et cet anonymat est un sous-entendu partout dans la société : c’est le discours ambiant dont les messages publicitaires se font le reflet.

Quelle (in)visibilité lesbienne dans la publicité ?

Avant les années 2000, peu voire aucune publicité ne mettait en scène des personnes lesbiennes. Si actuellement il y a légèrement plus de représentation -par exemple avec des pubs Meetic-, ça reste très largement minoritaire. En France, les hommes gays sont davantage représentés dans les médias que les lesbiennes. On peut citer les publicités de McDonald’s, Evian ou encore Volvo.

Pourtant, les marques ayant promu les codes gays dans la mode masculine ont connu un succès important… Et contribué à faire bouger les lignes.

En valorisant les hommes homosexuels dans leur communication, les marques pensent viser l’ensemble de la communauté. Or cette mise en avant spécifique des gays est assez inefficace pour toucher les autres personnes LGBT+. “70 % des femmes homosexuelles ne se projettent pas comme membre de la communauté indifférenciée.” Les lesbiennes seraient donc beaucoup plus réactives face à des scènes qui les représentent -sans stéréotype ! Étonnant ? Pas vraiment… Le langage oral, écrit, visuel désignant ou représentant des hommes -aussi appelé “le masculin neutre”- est loin de toucher tout le monde.

Langage ouvert : favoriser la représentation des lesbiennes au travail

Comment faire pour favoriser la visibilité lesbienne ? Au travail, on peut former ses équipes pour créer un environnement professionnel sécurisant, favorable à la libération de la parole des lesbiennes et de l’ensemble des personnes LGBT+.

Plusieurs facteurs favorisent la possibilité de parler de son couple/orientation sexuelle au travail. On retrouve notamment la sécurité et la stabilité de l’environnement professionnel et/ou les réactions positives face à d’autres personnes ayant déjà fait leur coming out.

Voici quelques pistes d’action pour lutter contre les LGBTphobies :

    • utiliser un langage ouvert permet aux personnes de se sentir plus en confiance.
    • s’assurer que la culture d’entreprise qui circule au sein du personnel soit bienveillante.
    • au niveau de la communication, contribuer à faire évoluer les mentalités et toucher l’ensemble du public cible par une représentation diversifiée.

Vous avez besoin d’aide pour créer des ponts entre votre service communication et votre pôle égalité/diversité ?

Vous souhaitez englober toutes les personnes dans votre communication et renforcer vos valeurs d’égalité et de bien-être en entreprise ? Passez à l’action. On peut vous accompagner dans votre démarche vers plus d’égalité !

Mimosa LEGENTILHOMME

?php if ( function_exists( 'gtm4wp_the_gtm_tag' ) ) { gtm4wp_the_gtm_tag(); } ?